Logo_UGICT_couleur_petitDepuis le XVIème Congrès de l’UGICT-CGT, en mars 2011, la crise s’est amplifiée pour le monde du travail.

Le changement de donne politique en France n’a pas fondamentalement inversé le cours des choses. Les politiques d’austérité et la stratégie de «compétitivité-coût» nous enfoncent toujours un peu plus dans la crise. Nos catégories sont percutées de plein fouet au nom de la fausse solidarité qui conduit au partage de la misère entre catégories de salariés et retraités pour épargner le capital. Le Wall Street Management est à l’œuvre. Il percute la volonté des salariés de l’encadrement à vouloir donner du sens à leur travail.

 

Les salariés Ingés, Cadres et Techs ont su prendre toute leur place aux côtés des autres catégories de salariés lors des mobilisations : dans les entreprises, dans les administrations, dans les professions, lors des grandes mobilisations nationales interprofessionnelles, ainsi que lors des mobilisations internationales. La chronologie qui suit cette introduction pointe les plus importantes, une à une.

 

L’UGICT-CGT nationale a conduit une activité revendicative en prise avec l’actualité sociale et les préoccupations et attentes des ICT. Nous avons été présents, sur tous les mouvements revendicatifs marquants de la période. Présents avec des initiatives fortes avec les jeunes diplômés, présents pour défendre l’emploi et la reconnaissance de l’emploi qualifié, présents pour sauver l’APEC, présents pour donner des outils ou former les militants sur les enjeux du salaire, de la reconnaissance du travail à travers l’évaluation, présents pour combattre la souffrance au travail et porter l’alternative au Wall Street Management ; présents pour défendre l’enseignement supérieur et la recherche (sur lequel nous avons délégation confédérale) en lien avec la politique industrielle dans le cadre de la coopération avec la commission confédérale « politique industrielle » ; présents pour mener la bataille sur les retraites.

 

Elément déterminant du paysage syndical et enjeu fondamental démocratique sur lequel la CGT a été initiatrice et motrice, la première mesure de la représentativité a établi que c’est bien la CGT qui est première organisation syndicale du pays. Le résultat sur les 2èmes et 3èmes collèges a réservé une surprise à certains observateurs : l’UGICT-CGT est la 2ème organisation de l’encadrement, après la CFDT, devant la CGC.

 

Ce résultat conforte la place de l’UGICT dans le paysage syndical ICT et montre les potentialités qui existent, notamment dans le 3ème collège et la catégorie A de la fonction publique.

 

En dépassant pour la première fois le seuil des 80 000 affiliés, l’UGICT affiche un potentiel de mobilisation important. La question centrale de notre organisation et de nos modes de fonctionnement est posée. Cependant, force est de constater que nous avons peu progressé sur les formes d’organisations spécifiques, telles que nous les avions envisagée lors du 16ème Congrès. Il est donc difficile d’en établir un réel bilan, même si certaines professions ont modifié les périmètres de leurs syndicats, notamment en territoire afin de pallier aux incessantes restructurations de leurs établissements.

 

Dans le même temps une vingtaine d’Unions Départementales ont sollicité l’UGICT afin de mettre en place des commissions ou des collectifs départementaux UGICT pour développer l’activité spécifique organisée. La mise en place de coopération entre des dirigeants (CE de l’UGICT) et des UF ou CD a permis de suivre, voire d’aider nos organisations à la création de CD en articulant leur plan de travail avec celui de l’UGICT. Ce lien est à poursuivre et à renforcer afin d’obtenir une plus grande homogénéité de l’activité spécifique organisée. Un congrès de l’UNSEN a fait voter la désaffiliation. Une grande partie des syndicats SDEN travaille maintenant directement avec l’UGICT.

 

Afin d’aider l’ensemble des structures de la CGT à se déployer en direction des ICT un « kit UGICT représentativité » a été réalisé. Cet outil supplémentaire s’inscrit dans l’objectif de faire de l’UGICT l’organisation de référence pour les ICT afin d’asseoir la CGT à la 1ère place des organisations syndicales françaises et s’assurer de notre présence dans tous les territoires, les professions, les administrations et les entreprises. C’est l’élément clef de la construction du rapport de force durable pour imposer des réponses positives aux revendications du monde du travail, dont les ICT.

 

En matière de communication, le XVIème Congrès avait fixé comme orientation de devenir la « référence syndicale » pour les ICT. Le travail engagé a conjugué innovation, formation, et outils nouveaux mis à disposition des organisations CGT.

  •  Innovation, comme l’opération « un CV, un député » le jour de l’investiture parlementaire ou la campagne de publicité « cadres, réagissons ! »
  •  Formation, avec le lancement d’un cycle de formations « gérer un site web dans un stratégie de communication syndicale »
  •  Outils nouveaux, comme par exemple la campagne « cadres et forfaits jours : faisons les comptes ! » ou le lancement de Reference-Syndicale.fr, la 1ère plateforme de sites pour les syndicats.
  •  Le lancement de l’ASS (Activité Spécifique de la Semaine) hebdomadaire à destination des organisations ICT permet de rythmer, coordonner et amplifier la circulation des informations utiles pour le déploiement en direction des ICT.

 

Ce mandat a été marqué par l’adoption du nouveau logo de l’UGICT-CGT qui réaffirme l’appartenance à la CGT et l’existence d’organisation spécifiques en son sein.

 

La visibilité et la lisibilité de l’UGICT en tant que telle, et de nos actions syndicales se sont fortement accrues durant ce mandat.

 

Les 50 ans de l’UGICT-CGT ont été fêtés lors du CN de l’UGICT du 15 mai 2013 et lors de la CEC du 18 juin 2013. Comme l’a indiqué Thierry Le Paon à cette occasion « Le déploiement de la CGT parmi les ICT est la responsabilité de la CGT toute entière. C’est cette nouvelle étape que nous devons construire ensemble, avec l’UGICT. » Dans son intervention Marie-Jo Kotlicki a souligné l’importance pour la CGT de « se donner les moyens de porter confédéralement le déploiement des ICT en s’appuyant sur le savoir-faire de l’UGICT-CGT ».

***

Comme vous pourrez le lire, le mandat a été riche en activité revendicative et en initiatives nouvelles. Le choix d’ériger en axe stratégique la réponse aux besoins et attentes des jeunes diplômés lors de notre XVIème Congrès a marqué de son empreinte l’activité de l’UGICT-CGT durant tout le mandat. Dynamisme, nouveaux outils, formations nouvelles, et renouveau dans nos pratiques syndicales à travers des initiatives nouvelles pour l’UGICT-CGT nationale ont permis d’apparaître, de plus en plus, comme une référence pour les ICT dans le paysage syndical.

***