10 Juil 2015

Publication d’un baromètre focalisé sur les cadres et techs de la fonction publique

Les deux sondages commandé par l’ugict cgt sur le travail et les aspirations des cadres et de techs révèlent un déficit de reconnaissance beaucoup plus fort dans la Fonction publique que dans le privé. Ils révèlent un déficit de reconnaissance beaucoup plus fort dans la Fonction publique que dans le privé. Ce déficit se matérialise de plusieurs façons : par la faiblesse des rémunérations, par une dégradation des conditions d’exercice professionnel, par des pratiques managériales fortement contestées, par un système d’évaluation jugé opaque et fondé sur de mauvais critères. A l’instabilité des organisations de travail et des situations individuelles, s’ajoute un contexte de charge de travail importante avec un environnement de travail défavorable au respect de la qualité de travail et à l’éthique professionnelle. L’intrusion des outils numériques provoque une augmentation de l’intensité du travail et prolonge le lien de subordination hors travail en effaçant les frontières spatio-temporelles.

07 Juil 2015

Baromètre 2015 sur les techs au travail : infographies et analyse

Reconnaissance professionnelle, charge de travail, temps de travail, évolution professionnelle, TIC, management, évaluation, éthique professionnelle, syndicalisme… la synthèse du baromètre annuel Ugict-CGT restitue l’état des attentes des technicien.nes et des professions intermédiaires.

À l’instabilité des organisations de travail et des situations individuelles, s’ajoute un contexte de charge de travail importante avec un environnement de travail défavorable au respect de la qualité de travail et à l’éthique professionnelle. L’intrusion des outils numériques provoque une augmentation de l’intensité du travail et prolonge le lien de subordination hors travail en effaçant les frontières spatio-temporelles. La durée moyenne de travail réelle est évaluée à 42,3 heures hebdomadaires par les salarié.es eux-mêmes.

Ces résultats traduisent une aspiration forte à pouvoir disposer d’un cadre de vie, dans et hors travail, plus équilibré.

3 priorités se dégagent :

  • La préservation de l’équilibre vie privée / vie professionnelle : 65,1 % (femmes 67,9 % vs hommes 62 %)
  • L’amélioration du salaire : 53,3 % (femmes 51,4 % vs hommes 55,3 %)
  • L’amélioration de la qualité de vie au travail : 51,1 % (femmes 56 % vs hommes 45,6 %)

Autres éléments marquants du baromètre : la critique des pratiques managériales, le niveau élevé des heures supplémentaires, et la faiblesse des salaires qui est intimement liée à la reconnaissance des qualifications et des compétences. Malgré le degré d’implication important, l’absence de perspective d’évolution professionnelle et de revalorisation salariale conjuguée à l’effet de tassement des grilles et niveaux de salaires génèrent un sentiment justifié d’absence de reconnaissance professionnelle.

http://www.ugict.cgt.fr/articles/references/barometre-techs-2015

24 Fév 2015

Publication de la charte des Professions techniciennes

5 millions et demi de salarié.es dont 1 million et demi de fonctionnaires, exercent des professions techniciennes. Elles/Ils sont appelé.es également dans certains secteurs professionnels « salarié.es de professions intermédiaires ».

Pour notre organisation, Elles/Ils peuvent se définir ainsi : « un.e salarié.e apte à maîtriser et à mettre en œuvre de manière autonome, une technique complexe, sociale, juridique, paramédicale, industrielle, commerciale ».

Toutefois malgré leurs connaissances, leurs qualifications, leur rôle essentiel dans le processus de travail, aucun statut spécifique interprofessionnel ne les définit.

Cette absence d’identification joue contre l’ensemble de cette catégorie, permettant au patronat de « classer » les technicien .nes, selon ses propres critères sans garantie collective.

Ainsi, afin que les salarié.es des professions techniciennes et intermédiaires ne soient plus identifié.es par défaut (ni ouvrier.e /employé.e, ni cadre), l’UGICT-CGT revendique un statut technicien pour les salarié.es du privé et du secteur public.

Ce statut construit des garanties individuelles dans un cadre collectif interprofessionnel, pour travailler sereinement, mettre ses compétences au service de la collectivité de travail, dans le respect de son éthique professionnelle. Le statut permet de garantir la reconnaissance de la qualification, quel que soit le parcours des salarié.es technicien.nes. Il est un rempart contre la déqualification. Il garantie des seuils communs pour l’ensemble des technicien.nes. Par sa reconnaissance interprofessionnelle, le statut contriburait également à la lutte contre la discrimination Femme/ Homme permettant de mettre sur un pied d’égalité les diplômes équivalents, quelle que soit la filière.

http://www.ugict.cgt.fr/articles/references/professions-techniciennes

07 Juil 2014

Cadres Infos 709 – Professions techniciennes vers une identité

Publication d’un Cadres-Infos dressant un état des lieux des professions techniciennes et intermédiaires qui pointe les enjeux revendicatifs et de représentativité liés à cette catégorie. Conjuguant identités professionnelles et la nécessité d’un référentiel revendicatif interprofessionnel en vue d’une définition constructive de cette catégorie, ce Cadres-Infos pose les bases d’un travail de fond à accomplir pour reconstruire une identité.

http://www.ugict.cgt.fr/publications/cadres-infos/cadres-infos-709

23 Mai 2011

IUT : la filière technologique, un enjeu pour les techniciens, ingénieurs et cadres

L’Ugict-CGT rappelle que chaque IUT du territoire doit bénéficier de la garantie de moyens pour continuer un enseignement technologique de qualité assurant le caractère national du diplôme et sa reconnaissance dans les conventions collectives. Lire la suite