07 Mar 2016

Sièges sociaux : assises militantes à La Défense

L’Ugict, l’Urif, et les syndicats concernés ont organisé ces Assises Militantes au siège social d’Engie (La Défense) autour du déploiement et de la syndicalisation dans les sièges sociaux. Ont été abordé la sociologie du salariat des sièges sociaux qui est constitué de 65 % de cadres, 15 % de cadres dirigeants et 20 % d’employés ou de techniciens. Les sièges sociaux ne sont pas seulement des lieux de travail, mais des lieux de prise de décisions où se décident les stratégies industrielles et financières. Ces décisions stratégiques influent sur tout un périmètre professionnel et territorial. Ce sont aussi les lieux dans lesquels l’expression de l’éthique professionnelle des cadres et leur rôle contributif sont suspendus au « devoir de loyauté ». Enfin, ces lieux décisionnels structurent les rapports de force entre grandes entreprises et sous-traitants. Ce sont aussi des « points d’entrée » pour de nombreux jeunes diplômés, de stagiaires et d’alternants qui finalisent un cursus scolaire dans ces établissements. Beaucoup de jeunes cadres débutent en effet leur carrière aux sièges avant d’être envoyés dans les différentes unités opérationnelles en France ou à l’étranger. Les militantes et militants CGT des sièges sociaux ont échangé sur les expériences respectives et les pratiques syndicales, afin de mieux appréhender les spécificités des sièges sociaux, et savoir offrir des lieux d’échange et de syndicalisation aux ICT. Une présence CGT et une activité régulière peuvent avoir des incidences sur les résultats. En Île-de-France, il existe en effet plusieurs expériences positives dans ce sens où la CGT maintient ou augmente sa représentativité syndicale avec souvent des scores entre 25 % et 35 % lorsque l’activité est menée vis-à-vis de l’encadrement et les campagnes et matériels Ugict sont utilisés. En revanche, là où l’activité syndicale est parfois trop généraliste ou en posture de repli, des déserts syndicaux peuvent se créer et la CGT peut reculer dans les urnes, voire perdre sa représentativité.

http://www.ugict.cgt.fr/publications/cadres-infos/assises-militantes-7-mars-cgt-sieges-sociaux

30 Sep 2015

Lancement d’une expérimentation de plateforme numérique syndicale

Avec T3R1.fr, dite Terrain, l’Ugict-CGT un réseau de coopératives numériques au service de l’action syndicale. La Commission éxecutive de l’Ugict-CGT a validé l’expérimentation d’un outil numérique d’un genre nouveau dans le paysage syndical français. Dans la même démarche que Reference-syndicale.fr (1èreplateforme de blogs pour les syndicats), le projet T3R1 est lancé en septembre 2015. En Décembre 2016, l’expérimentation se poursuit et s’élargit, et « Terrain » devient Syndicoop.fr, la plateforme syndicale et coopérative.

30 Jan 2014

Kit représentativité

Le début de l’année 2014 est marqué par la création d’un Kit Ugict représentativité. Ce Kit est une compilation des outils utiles au déploiement d’une activité spécifique sur un territoire. Il est destiné aux secrétariats généraux des unions départementales et locales. Il existe en format papier et numérique : http://www.ugict.cgt.fr/kit

[ZOOM SUR]
La représentativité et le déploiement chez les cadres et Ingés

Deux outils de déploiement en direction des cadres et ingénieurs ont été élaborés par le pôle cadre de l’UGICT-CGT : la « charte cadre » et « profession ingénieur ». Ces outils ont vocation à s’insérer dans un ensemble plus général appelé « kit de représentativité » afin d’aider les organisations CGT à s’adresser à ces personnels pour faire connaître notre syndicalisme spécifique et nos propositions revendicatives dans le cadre de l’activité quotidienne ou dans le cadre d’élections professionnelles. Les enjeux liés à l’évolution du salariat et à la représentativité nécessitent de progresser dans la catégorie A de la Fonction publique et dans le 3ème collège pour conforter la 1ère place de la CGT et progresser dans l’encadrement.

[ZOOM SUR]
«Réagissons!» : une campagne CGT en crowdfunding

Au mois d’avril 2013, l’UGICT-CGT a lancé une campagne de financement participatif afin de permettre la diffusion d’un message publicitaire visant à faire connaître la CGT auprès des cadres.

Pour la première fois, nous nous sommes adressés aux cadres par voie publicitaire pour prolonger l’action syndicale traditionnelle. Nous avons conçu une campagne destinée à être diffusée dans les titres de presse magazine, spécialisée et quotidienne lus par les cadres.

Pour réaliser cet objectif nous avons utilisé une plateforme collaborative : c’est le crowfunding via « MassToMass ». L’objectif est de collecter un maximum de fonds pour augmenter le potentiel de diffusion de la campagne.

On demande aujourd’hui aux cadres d’atteindre des objectifs de rendements croissants, de relayer des décisions destructrices sur le plan économique et humain, d’être hautement qualifiés mais d’accepter des rémunérations inférieures, et le tout sans compter leurs heures.

Or, l’encadrement est un des atouts majeurs dont dispose notre pays pour sortir de la crise économique et du management financier. Cette campagne appelle les cadres à participer au syndicalisme comme ils participent au collectif de travail : de manière  active et engagée.

A travers des visuels sobres et directs, composés de constats violents, nous voulons montrer la réalité de la manière dont nous vivons aujourd’hui notre travail.

Nous voulons appeler toutes celles et tous ceux qui partagent ce vécu à réagir ensemble, pour transformer le travail et lui donner du sens

[ZOOM SUR]
La représentativité : l’UGICT 2ème organisation syndicale de l’encadrement

Le 29 mars 2013 la publication par le Ministère du travail de la 1ère mesure de la représentativité syndicale a donné les résultats suivants dans l’encadrement (2ème et 3ème collège) :
CFDT : 26,84 %
UGICT-CGT : 20,98 %
CFE-CGC : 18,14 %
FO : 13,83 %
CFTC : 9,42 %

En arrivant en seconde position, à la surprise de nombreux observateurs, l’UGICT-CGT confirme sa croissance dans l’encadrement, comme en témoigne le seuil des 80 000 adhérents qu’elle vient de franchir en 2013.

Malgré la deuxième place de la CGT et de son UGICT, avec un score de 21% dans l’encadrement (2ème et 3ème collège), l’écart avec la CFDT -6 pts dans ces collèges qui représentent 40% du salariat ne peut plus être compensé par la première place de la CGT dans le 1er collège. Des marges de progression existent dans la mesure où seul 63,3% des salariés du 2ème collège sont en situation de voter pour la CGT et seulement 59% des salariés du 3ème collège peuvent porter leurs suffrages sur des candidats CGT. On notera au passage que l’essentiel du score CGT se fait dans le 2ème collège.

Au-delà des candidatures on note globalement de meilleurs résultats pour la CGT dans ces collèges dès lors que l’activité spécifique est portée dans l’entreprise et qu’il existe une organisation pour les ICT. Cette situation prouve qu’il est difficile d’avoir des candidats CGT sans syndiqué ce qui nous renvoie au déploiement de l’activité spécifique organisée.

23 Jan 2013

Campagne de syndicalisation

syndicalisation

[ZOOM SUR]
80 000 affiliés à l’UGICT

Durant le mandat, 2 campagnes de syndicalisation ont été impulsées par la CE de l’UGICT. La première en Juin 2012 et la seconde à la rentrée 2013 (du 15 janvier au 15 février). Pour ce faire l’UGICT a mis à disposition des organisations du matériel afin d’aller à la rencontre des salariés ICT.

La difficulté de prise en compte, au-delà des temps impartis pour ces campagnes, dénote une véritable perte de culture de la syndicalisation comme étant un élément indispensable de l’élévation du rapport de force. On peut considérer que la question de l’influence et de la représentativité a pris le pas sur la syndicalisation et l’engagement des salariés dans l’activité syndicale. Cette question doit nous interpeller.

L’activité militante de terrain nous a cependant permis de dépasser le nombre de 80 000 syndiqués affiliés à l’UGICT (exercice clos de 2011)

Communication 04 Oct 2012

Lancement de Reference-Syndicale.fr | 1ère plateforme de sites pour les syndicats. Un an plus tard la plateforme totalise une trentaine de sites actifs, une quarantaine en construction, et plus 200 000 pages vues. Il ne se passe pas une journée sans qu’un article ne soit publié sur un site de syndicat, d’union fédérale ou de commission départementale.

flyer-plateforme-visuel